Rumeur sur le Contrat de bail du PAC: les forces de l’ordre empêchent la marche des travailleurs!

ACTUALITE 0

Prévue pour ce vendredi 17 aout, la marche des syndicats pour protester contre la concession du port à une société turque a été finalement anéantie par les forces de l’ordre. Car ils ont fait l’usage de gaz lacrymogènes pour disperser les marcheurs.

Les syndicats a peine commencé leur marche pour dire non à ce bail du PAC, surgissent devant eux des gendarmes, qui n’ont pas tardé a faire pleuvoir de gaz lacrymogènes.

Ce groupe composé de femmes en majorité n’ont pas tardé de fuir pour de se sauver ce gaz très amer dans les narines et pour la vision. Même si certaines ont tout de même absorbé une dose, minime qu’elle soit.

En revanche, des jeunes de Kaloum se sont mêlés dans la danse et ont commencé à jeter des pierres. Parmi ces marcheurs, certains ont été molestés « Ils étaient prêt a tué, ils fonçaient sur les gens. La façon dont ils m’ont pris ils m’ont jeté dans le camion et ma tête s’est cognée contre le véhicule. Ils m’ont même brutalisé». Témoigne Mouhamed Camara travailleur au port avec ton très remonté.

Malgré la marche d’aujourd’hui n’a pas connu de succès, ces syndicalistes ne comptent pas lâcher prise. « Nous n’allons pas baisser les bras avec tout ce qui se passe. Kaloum s’est impliqué, Kaloum dit non à la vente du port. Tout le monde se prépare, dans les prochains jours Kaloum va sortir par ce qu’on en a marre de la vente illicite du port. Cette fois nous allons aller jusqu’au bout» d’un ton ferme lance cheik Cherif Touré secrétaire de la délégation du syndicat du port autonome.

Reste à savoir si toutes ces menaces des travailleurs du port va fléchir le gouvernement à renoncer à ce contrat de bail si la ruemeur est s'averait réelle.


SOW Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top