Crise dans le secteur éducatif : la solution sera-t-elle trouvée ce jeudi entre les belligérants ?

ACTUALITE 0

Le secteur de l’éducation va-t-il enfin retrouver de l’accalmie après près de deux mois sans qu’il n’y ait un déroulement normal des cours dans les établissements d’enseignement publics (écoles)? Ce jeune 15 novembre 2018, le Gouvernement poursuit les négociations avec ses partenaires du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée. Des négociations centrées sur l’augmentation salaire des enseignants.



Le Gouvernement va-t-il trouver une solution pour mettre fin à la grève des enseignants qui perturbe les activités de l’école guinéenne depuis un certain temps ? Rien n’est moins sure pour le moment. Les émissaires de Kassory Fofana vont rouvrir ce jeudi les pourparlers avec les Syndicalistes juste après la tenue du conseil des ministres, d’après les informations qui viennent de tomber à notre desk.



Alors que les discussions qui se tenaient dans les locaux de la banque centrale sous les directives du Gouverneur de la BCRG ont été reportées hier mercredi à aujourd’hui jeudi, les arguments brandit annoncent qu’il faudrait d’abord informer le chef de l’Etat et son PM, de ce qui a en découlé de cette rencontre.

Huit millions négociables, c’est ce réclame le corps professoral guinéen. A date, aucune proposition ne leur a été faite par le Gouvernement dirigé par Ibrahima Kassory Fofana qui est ferme et catégorique de son côté. « C’est impossible les 8.000.000 » disait-il lors d’un entretien avec des journalistes de la télévision nationale.



Selon plusieurs syndiqués du Slecg, cette énième réunion s’annonce cruciale pour le système éducatif guinéen. Beaucoup d’entre eux espèrent une suite favorable pour sortir l’école guinéenne de sorte situation.

A suivre !


SOW Telico pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top