Fin du mandat des députés : "le pays court un danger si on laisse le Président de la république…" dixit Saikou Yaya Barry

ACTUALITE 0

Rien n’indique que les élections législatives se tiendront au premier trimestre de l’année 2019 alors que le mandat des députés expire le 13 janvier prochain.
La question continue d’alimenter le débat, à l’UFR, on pense qu’il revient à l’exécutif de prendre sa responsabilité afin d’éviter au pays de plonger dans une crise institutionnelle.
"La question de la fin du mandat des députés guinéens doit interpeller l’exécutif. Tout le monde sait que les députés sont élus pour cinq (5) ans et les cinq ans arrive à terme normalement le 13 janvier prochain donc il faut vite que le président de la république s’implique pour qu’on ait les élections législatives au plus vite pour éviter une crise institutionnelle." estime Saikou Yaya Barry, membre du groupe parlementaire de l’alliance républicaine.
"Parce qu’à l’allure où vont les choses, si on laisse que le mandat expire sans que rien ne soit fait, le président de la république serait obligé de gouverner le pays par ordonnance et si on laisse le Président de la république dirigé le pays par ordonnance, je vais vous dire que le pays court un énorme danger donc pour moi je pense qu’on peut bel et bien organisé ces élections législatives dans le temps prévu s’il y a une volonté politique."indique le parlementaire.

Adama Bah pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top