Le président Alpha Condé s’en prend à la justice, la classe politique et l’administration publique

ACTUALITE 1

A l’inauguration de la nouvelle chancellerie devant abriter désormais le ministère de la Justice, le chef de l’Etat Pr Alpha Condé qui a présidé la cérémonie le mercredi 27 décembre 2017, s’es attaqué aux magistrats « corrompus» et à la classe politique de l’opposition qu’il qualifie d’avoir des « leaders bavards » avant de jeter un regard sur l’Administration guinéenne souvent caractérisée par la corruption.
Merci de lire ci-dessous, la déclaration de circonstance du président de la République de Guinée et président en exercice de l’Union Africaine, Pr Alpha Condé.

De la réjouissance de la reforme de l’appareil judiciaire aux critiques des magistrats qui l’incarnent :
« Aujourd’hui est un symbole parce que pendant longtemps le ministère de la Justice a été hébergé par la Cour d’Appel. Ce qui était une anomalie. L’inauguration de cet édifice met fin à cette anomalie. Mais ce n’est pas étonnant parce que je vous ai dit lorsque j’ai été élu que j’ai hérité d’un pays mais pas d’un Etat.
La justice est fondamentale dans un pays tant pour les citoyens que pour les investisseurs étrangers. Nous savons tous dans quel état était notre justice. Donc la tâche fondamentale était de doter la Guinée d’un Etat ce qui n’était pas très facile c’est un processus. Depuis 2011 nous sommes attelés à la transformation de la justice guinéenne qui a abouti à la création du Conseil Supérieur de la magistrature. Il y a eu beaucoup de progrès mais il reste encore beaucoup à faire car la lutte contre la corruption doit continuer. Beaucoup de juges ont un comportement qui n’est pas digne de leur robe qu’ils portent et du serment qu’ils ont prêté.

Vous avez évoqué l’indépendance de la justice vis-à-vis du pouvoir politique, mais vous avez oublié un point important qui est celui de l’indépendance de la justice vis-à-vis du pouvoir d’argent. Beaucoup de vos magistrats rendent des jugements scandaleux. Certains jugements sont rendus parce que des gens ont payé de l’argent. Monsieur le ministre vous êtes avocats c’est pourquoi vous avez peut-être voulu protéger vos amis en oubliant qu’il y a la corruption(…) ».


De l’irritation contre l’opposition à la prise des engagements aux citoyens :
« C’est vrai que nous avons fait un long chemin, mais il reste encore beaucoup à faire. Certains bavards qui s’agitent, nous on ne bavarde pas on construit pour transformer le pays.
Aujourd’hui, nous avons franchi un certain nombre d’étapes qui peuvent permettre à la Guinée d’aller plus vite. Vous savez dans quelle situation nous avons trouvé ce pays. La Guinée n’a jamais terminé un programme avec le fonds monétaire. Aujourd’hui nous avons un deuxième programme, nous nous sommes battus pour que ce programme soit différent du premier. Nous avons la possibilité d’avoir des crédits non concessionnels. Ce qui est très important. La marche de la Guinée va s’accélérer. Ce bâtiment en est un symbole.

Au moment où la Guinée entame la deuxième phase de son développement après le PPTE, il est important que toutes les structures fassent leur travail en accompagnant le gouvernement dans l’œuvre du redressement national que nous avons entreprise. Il ne s’agit pas de bavarder ou de mettre les enfants dans la rue, mais de travailler. Car seul le travail peut permettre à notre pays d’avancer. Je garantis aux guinéens que ce travail sera fait, que la Guinée avancera ».


L’implication des magistrats dans la lutte contre la corruption au sein de l’appareil administratif :
« L’adoption de la Loi contre la corruption est un grand pas. Car qu’on le dise ou pas, la corruption continue encore de gangréner l’administration guinéenne dans toutes ses composantes. Il est extrêmement important que nous nous donnions la main pour lutter contre cette corruption pour permettre aux investisseurs de venir investir en toute confiance en Guinée. Cela n’est pas possible si on ne transforme pas complètement notre justice. Il faut que les magistrats nous accompagnent en acceptant d’extirper les brebis galeuses en leur sein. Quelques magistrats indélicats ne doivent pas ternir l’ensemble.

Actuellement Sima qui est chargé de la discipline, soyez un plus sévère, soyez moins gentils. Vous êtes trop gentils. Là où vous êtes, vous devez être intransigeants sinon, les investisseurs qui viennent seront découragés ».


Sow Ousmane2 pour factuguinee.com

1 Commentaires

  1. yan

    The gold-plated stainless steel case feels solid due to its good weight and fake rolex sale exudes a feeling of quality. It has 100 meters worth of water resistance. The crown operates with satisfying clicks while the replica watches sale contoured sides come with a brushed finish, creating a dull shine as rolex replica opposed to glittering, polished surfaces. The 6 o'clock sub-dial does a rolex replica sale great job to bring the Couturier up; but its subtle details get easily overlooked as they blend in so well with the rest of the face. Built well as expected from Tissot, the fake watches is also aided by the high quality of the materials used and can undoubtedly said to be better than average. Regular, prolonged usage will show rolex replica sale only minor signs of use at the most, keeping things looking almost new.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top