Amadou Damaro du Rpg répond à l’opposition: « Si l’opposition veut, elle peut organiser des villes au coma…»

ACTUALITE 0

Excédé par le énième retrait de l’opposition du comité de suivi de l’accord politique du 16 octobre, Amadou Damaro Camara, le président du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel a répondu à l’opposition. Selon lui, il n’est plus question de violer la loi. Les opposants peuvent organiser même des villes en coma réplique t-il.
« Si l’opposition veut, elle peut organiser des villes veillées, des villes mortes, des villes en coma. C’est leur affaire ! Nous continuerons, nous, à travailler. D’ailleurs, c’est sa seule stratégie. Ce qu’elle ne peut pas obtenir par la loi ou à l’Assemblée nationale parce qu’elle est minoritaire, elle va dans la rue et crée une crise artificielle pour pousser à aller autour de la table. Par la suite, on fait des accords qui ne peuvent pas être appliqués dans la réalité. Par exemple, c’est ce qui s’est passé avec l’audit du fichier. Parce le cahier de charges qu’elle a proposé aucun cabinet au monde ne pouvait soumissionner pour remplir les conditions posées dans le cahier de charges. C’est-à-dire que le fichier, c’est du numérique. Le numérique ne peut pas avaler des paramètres politiques. Et conséquence, le fichier n’a pas pu être audité. »

Il accuse l’opposition, de vouloir par tous les moyens empêcher Alpha Condé de gouverner.
« La stratégie de l’opposition, c’est d’empêcher de gouverner. Elle utilise tous les alibis pour ne pas permettre de gouverner », dit-il.

SOW Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top