Délestages du courant électrique à Conakry : le ministre Cheick Taliby Sylla donne les raisons

ACTUALITE 0

Monsieur Cheikh Taliby Sylla, ministre de l’énergie, vient de se prononcer ce mardi 5 juin 2018, sur les délestages du courant électrique que la capitale Conakry a connu ces derniers jours. C’était à l’occasion d’une cérémonie organisée par le personnel du département à fin de le féliciter.
Le ministre a tenté d’expliquer les raisons de ces coupures du courant, selon lui « la capacité du barrage hydroélectrique de Kaléta, fait 240 MW. Au mois de juillet, le 15 juillet c’est l’étiage finit, kaleta en ce moment, peut produire jusqu’à 240 MW d’énergie, quand il y a suffisamment d’eau. Mais nous sommes au mois de juin, est ce qu’il pleut actuellement ? Habituellement ce n’est pas comme çà, à Conakry il ne pleut pas abondamment, et cette année on ne peut pas arrêter les thermiques, on va continuer à fournir le courant avec les thermiques parce que l’hydroélectricité ne tient pas. Au mois de mars, avril vous pouvez traverser le Konkouré à pieds », indique Taliby Sylla.
Poursuivant son intervention, le ministre ajoute « On a un problème principal, c’est l’activité entrepris par les populations dans le bassin des fleuves que nous avons. Aujourd’hui toutes les rivières qui contribuent à maintenir le niveau de l’eau dans le fleuve Konkouré, ont tari complètement et s’il n’y a pas d’eau, les machines ne peuvent pas travailler, alors il faut distribuer cette énergie, la rationaliser pour que chacun puisse avoir un peu à travers les centrale thermiques », a conclu le ministre guinéen en charge de l’Energie et de l’Hydraulique.
Cheick Taliby Sylla a aussi rassuré que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour que l’électricité soit disponible en cette période de coupe du monde.

Mamoudou Condé pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top