Commerce : à quand la mise en place de la chambre nationale de commerce, d’industrie et d’artisanat ?

ACTUALITE 0

A quand la mise en place de la chambre nationale de commerce ? C’est cette préoccupation qui a poussé ce jeudi 05 juillet 2018, les chambres régionales de commerce de Conakry et de l’intérieur du pays à rencontrer le ministre Boubacar Barry (Big Up) à son département, pour mieux échanger de la situation qui inquiète depuis des mois les Opérateurs Economiques du pays, a constaté sur place un journaliste de notre rédaction.
Sur initiative et demande expresse des 33 antennes préfectorales, des 5 antennes de Conakry, des 7 chambres régionales de l’intérieure du pays, et de la chambre régionale industrielle et artisanale de Conakry, les Opérateurs Economiques Guinéens ont rencontré dans la journée de ce jeudi le ministre du commerce, l’architecte Boubacar Barry. Lors cette rencontre, les acteurs de l’Economie Guinéenne, ont rappelé au ministre Big Up, la nécessité de la mise en place de cette institution parapublique, tant stratégique pour le développement d’une nation.
« Permettez-nous de profiter de cette opportunité, pour vous dire que les chambres de commerce que nous dirigeons, continuent d’enregistrer d’énormes difficultés, à l’instar de la chambre nationale dont le processus électoral est depuis très longtemps bloqué. Des difficultés tant sur le plan de fonctionnement, que celles aux investissements et autres activités en faveur de ses ressortissants », a raconté le président de la chambre régionale d’industrie, d’artisanat et de commerce de Conakry, Mamadou Baldé.
Cette situation de blocage constitue en soi un handicap majeur pour la prise en compte des multiples préoccupations, du secteur privé, ajoute M. Baldé, porte-parole les présidents des chambres de commerce.
« Ainsi qu’au vide que cela porte vis-à-vis des chambres de commerce au niveau international. Nous vous serons gré et infiniment reconnaissant de bien vouloir faire passer notre plaidoyer auprès du Gouvernement dirigé par Dr Kassory Fofana, pour nous apporter un soutien moral, matériel et financier nous permettant d’atteindre nos objectifs. Compte tenu de notre dépendance à la chambre nationale, tout blocage de celle-ci se répercute nécessairement sur le fonctionnement de l’ensemble des réseaux des chambres de commerce. C’est pourquoi, nous sollicitons auprès de votre excellence monsieur le ministre, votre attention particulière, pour la finalisation très rapide du processus électoral national, ainsi que l’autonomisation des différentes chambres régionales à l’instar de toutes les autres institutions similaires », ajoute-t-il.

A sa prise de parole, le ministre Boubacar Barry a rassuré les Opérateurs Economiques de sa disponibilité d’aider les présidents des différentes chambres dans la mise en place à travers une élection crédible de la chambre nationale de commerce d’industrie et d’artisanat.
« Je sais bien entendu, qu’il y a un dispositif qui est en place, qui a permis la mise en œuvre d’un processus électoral, qui a conduit à l’élection des différentes chambres que vous représentez aujourd’hui. Et ce dispositif doit s’achever par la mise en place de la chambre nationale de commerce d’industrie et d’artisanat. Ce qui est un organe extrêmement important, pour impulser une dynamique au secteur économique, mieux structurer le secteur économique, faire de manière à ce que vous les opérateurs conformément aux choix et aux orientations du président de la République, que vous soyez les vecteurs de développement de notre pays. C’est un choix libéral que nous avons fait, il faut que le secteur économique guinéen soit l’élément moteur de développement de la nation », a rassuré le chef du département du commerce.
Mais pour cela, il faut que les conditions soient créées « pour que vous puissiez fonctionner dans un cadre législatif normal et régulier dans un environnement sécurisé, d’équité, où il y a la justice et la paix sociale. Donc moi en tant que ministre du commerce, je veillerais à ce que ce processus arrive à son terme, le plus rapidement que possible », a indiqué le ministre Big Up.
Après le ministère du commerce, les Opérateurs Economiques du pays se sont rendus chez le ministre de l’Industrie, et des PME, pour échanger avec Tibou Kamara. Arrivés vers 14 passées chez le conseiller personnel du chef de l’Etat, ces derniers n’obtiendront pas leur audience avec le patron du département pour décalage de calendrier. Le ministre Tibou Kamara devait se rendre à l’Assemblée Nationale, où le Gouvernement était convié, à la clôture de la session ordinaire du parlement.

SOW Telico pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top