Honorable Diao Kanté, mort en Afrique du Sud : Le député guinéen savait-il qu’il serait mort à l’étranger ?

SOCIETE 0



Décédé depuis quelques jours, en Afrique du Sud, où il était en mission de travail, le corps du député, l’honorable Diao Kanté, président du parti UNED et président de la commission « Affaires Étrangères et guinéens de l’étranger », a été présenté, ce mercredi, 26 juin, au palais du peuple.

C’était en présence du président de l’Assemblée nationale guinéenne, l’honorable Claude Kory Kondiano, et des cadres du ministère des Affaires étrangères.

Prenant la parole, l’honorable Sanchez, le représentant du COCUS de l’Afrique de l’ouest, auprès du parlement panafricain, reconnaît en l’homme un ‘’patriote et un panafricaniste’’. Et de déclarer que le défunt député va, dit-il, leur manquer.

« Il défendait une Afrique unie, développée et démocratique pour que le peuple vive avec dignité. Il était un vrai panafricaniste, mais aussi un homme ouvert à la modernité du monde. Il aimait notre continent, particulièrement son pays, la Guinée Conakry », assure-t-il. Ajoutant que : « Il était un visionnaire d’une Afrique qui se développait avec le bien-être pour tous. L’honorable Diao Kanté va nous manquer. Le plus grand hommage qu’on peut lui rendre, c’est de continuer à ouvrir l’Afrique pour que son peuple puisse vivre dignement », dira-t-il.

L’honorable Saloum Cissé, secrétaire général du RPG-arc-en-ciel, et l’honorable Ben Youssouf Keita du groupe parlementaire ‘’Libéral-Démocrate’’, ont, au nom de leurs groupes parlementaires respectifs, exprimé leur compassion à la famille du défunt.

Ces deux députés retiennent de leur camarade : « un homme souriant, véridique, patriote, courageux, humble et travailleur ».

Le fils du défunt député, Dr Bachir Kanté a, à son tour, remercié les députés des parlements panafricain et guinéen pour la marque, souligne-t-il, de sympathie et de compassion des uns et des autres à l’endroit de son père. Mais aussi l’État qui, selon lui, n’a ménagé aucun effort pour le ‘’rapatriement’’ du corps de son père en Guinée.

Dr Bachir Kanté n’a pu retenir ses larmes. « … Lorsqu’il voyageait, on se saluait et il me disait toujours: ‘’Si tu as la chance de me revoir, saches que c’est ainsi que cela doit se faire, et si je ne reviens pas, saches que le jour se lèvera aussi demain’’. Cette phrase était répétée à chaque fois. On avait une façon assez particulière de se serrer la main qui était, si vous voulez, un pacte ou une culture ou des habitudes que nous avions eues entre lui et moi… Au fur et à mesure, les liens entre père et fils se créent de telle sorte que quand on était seuls dans une salle, on n’avait pas besoin de se parler. On se regardait en hochant la tête. Et je puis vous dire que le dialogue qui se passait en ce moment-là vaut plus que toutes les paroles que nous puissions faire aujourd’hui. […] », a-t-il témoigné devant un public acquis à sa narration.

À noter que le député, l’honorable Diao Kanté est décédé à l’âge de 76, et son enterrement a eu lieu au cimetière de Cameroun.


Adama Bah pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top