Décision de la CAF contre la Guinée : Antonio Souare risque gros !

SPORTS 0

La confédération africaine de football (CAF) a entériné, hier dimanche dans l’après midi à son siège sis au Caire, la décision du jury disciplinaire de la même institution qui condamnait la Guinée d’avoir utilisé lors de la CAN des cadets, en avril à Dar Es Salami en Tanzanie, deux joueurs dont l’âge avait franchi la barre de 17 ans.

Il s’agissait de Mohamed Tidiane Keita et Aboubacar Conté qui auraient pris part en 2017 à un tournoi de football des minimes au Japon.

Cette décision qui tombe en Guinée comme un couperet se passe à un moment où le Syli sénior, qualifié à la CAN égyptienne, est exposé à la risée populaire depuis sa première sortie contre le Madagascar.

En apprenant la nouvelle, le président Antonio Souare reste serein et garde son calme olympien, alors qu’il devrait réagir pour éviter à ce que lui et ses collègues du bureau fédéral ne subissent des sanctions de la part du TAS (Tribunal Arbitral du Sport ).

Le TAS est le dernier recours dans ce dossier qui épingle les deux joueurs non pas sur les test IRM qu’ils ont passé haut les mains, comme un trophée de guerre, mais sur leurs âges tels que mentionnés dans leurs passeports sportifs.

Il risque de frapper fort notre pays si le président de la FGF ne prend pas maintenant des sanctions sévères contre les auteurs de la falsification des documents de voyage desdits joueurs.

Il ne s’agit pas de convaincre l’opinion sur le test IRM passé dans des cliniques à Conakry, à Dakar, Marrakech et Dar Es Salam, mais il s’agit plutôt de passeport sportif de joueur individuellement né à deux époques différentes (Quel paradoxe) !

Voilà des preuves irréfutables que les Sénégalais détiennent contre nous et qui ont amené la CAF a entériné la décision de son jury disciplinaire.

Les responsabilités à situer dans cette affaire sont très simples.

Il s’agit de trouver d’abord celui qui a écrasé les anciens passeports des deux joueurs et celui qui a fabriqué les nouveaux qui ont permis à ces deux enfants de participer à la CAN des cadets en Tanzanie.

Ces personnalités sont connues au sein de la Féguifoot : il s’agit de l’entraîneur Mohamed Maleah Camara, qui a utilisé ces deux jeunes au Japon mais également à la récente CAN des cadets à Dar-Es-Salam, du délégué fédéral, Alhassane Youla, membre du comité exécutif lequel a accompagné les minimes au Japon, Aziz Sylla de la commission des statuts de joueur qui a qualifié les deux joueurs auprès de la CAF.

Une autre responsabilité à situer est celle de la légèreté et la faiblesse notoire du secrétariat général qui n’a pas pris soin de regarder et veiller sur la liste des joueurs qualifiés à jouer pour la Guinée à la CAN des cadets en Tanzanie.

Comme on le voit, la complaisance et les arrangements dans cette affaire n’aideraient pas le président Antonio Souare qui veut jouer sur le temps, espérant plutôt obtenir gain de cause au TAS. Que le Président Antonio ne se laisse pas tromper par des arrivistes cupides qui cherchent à vous soutirer de l’argent. Ils en ont pris assez déjà !

Notamment le premier vice-président Ahmadou Diaby, lequel semble avoir bien garni son compte en banque, pour dit-on avoir empoché 100.000 dollars dans ce dossier. Montant qui n’est pas allé aux ayant-droits...

M. Souaré doit agir vite, sévir contre les auteurs de la falsification des dossiers le plus tôt possible pour éviter de prendre lui même le coup à la place de ces cadres corrompus et sans état d’âme.

Il s’agit là de son image et de sa carrière qui sont en jeu. Vivement le toilettage complet de l’administration fédérale qui n’est pas à la hauteur.

Sambegou Diallo

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top